fin de droit

de quel droit

Ton long poème, Yvon, est l'illustration emblématique du vécu de nos intermittents si décriés plus particulièrement en ce jour d'ouverture du festival d'Avignon...

Sans doute "choisis"pour boucs émissaires? Insidieusement les sondages vous rejettent ...vous gênez...

Que fait-il,celui-là, à écrire et "déclamer"ses poèmes,les siens et ceux des "autres"?

Je vais vous dire: il fait du bien car la poésie nous permet de vivre, tout simplement, le poète est le passeur, le dernier avec nos artisans du rêve que sont nos intermittents, à pouvoir nous faire "décoller" de nos quotidiens trop souvent égoïstes et plats!

Alors continue Yvon, nous sommes avec toi, et merci pour tout...

 

Chantal Bail

Mis à jour le 12 janvier 2016

Collectif findedroitdequeldroit