fin de droit

de quel droit

Je ne connaissais d'Yvon que des parcelles de textes (dont un, mémorable, sur les artistes en 2003) qui toujours m'ont touché, par surprise, comme un trait de lumière qui fait s'ouvrir le coeur et les paupières. Je l'ai vu "pour de vrai", il y a un mois et demi, dire et partager.

Il s'est passé tout ce qui fait la noblesse fragile d'un spectacle : les instants de grâce, l'émotion du monde au fil du souffle, l'humanité en offrande.

Et on repart en se disant : "De celui-là, j'en ferais mon ami".

 

Pascal Guin

Mis à jour le 12 janvier 2016

Collectif findedroitdequeldroit