Je prends acte du jugement du Tribunal de  Grande Instance de Saint-Brieuc à mon encontre, avec incompréhension et indignation, bien que le juge ait reconnu ma qualité d’artisteᅠet tout en sachant  que la conception du droit ne correspond pas toujours à l’idée que l’on se fait du juste. J’ai choisi de ne pas faire appel de la décision car j’ai besoin d’avoir l’esprit libre pour continuer de faire mon métierᅠ: écrire et partager les poèmes.

Yvon Le Men

(Communiqué fait à l'AFP le 14 décembre 2015)

Le collectif n'ayant aucune structure juridique et ne pouvant mener aucune action concrète autre que témoignage et communication, une association de soutien à Yvon Le Men est en cours de création. Cette association s'appelle "Besoin de poème". Les membres de son conseil d'administation sont les suivants:

Edmond Hervé (président), Martial Gabillard, Annie Bras-Denis, Michel Le Bris, René Couanau, Daniel Cueff, Gérard Delahaye, Xavier Debontride, Georges Guitton, Raymond Bondiguel.

Les modalités de soutien vous seront communiquées dans les semaines à venir.

Merci à vous tous de votre patience.

"ᅠQuand on a connu la pauvreté pendant longtemps et qu’elle menace de revenir, notre corps s’en souvient. Je ne t’ai pas oubliée, dit-il, tu reviens avec le froid qui tombe trop tôt ; les bonnes nouvelles, trop tard.

À la banque, on rase nos comptes ; dans les magasins, nos regards descendent vers les étagères du dessous. À la maison, on réduit le chauffage. On se demande comment on va traverser les fêtes de Noël. Le pire pour un pauvre c’est de ne pas pouvoir faire de cadeaux.

Presque quarante ans de vaches maigres, vingt ans de tranquillité ponctués d’inquiétudes dues à ma vie d’artiste, à son statut précaire, et soudain, comme un coup de foudre qui ravage ta maison, tu le perds. Tu as juste de quoi payer les traites et si tu n’as pas d’économies, t’es mort, comme disent les enfants dans les jeux d’enfants.

Mais ce n’est pas un jeu. C’est ta vie qui, jusqu’au retour de la justice, tient à nouveau sur un fil."

 

 

 

Préface de "En Fin de droits" d'Yvon Le Men,

Sortie le 2 octobre 2014 aux éditions Bruno Doucey.

Le collectif

Le collectif

findedroitdequeldroit

est constitué

- des auteurs, chanteurs et musiciens qui, comme Yvon Le Men sont des interprètes du spectacle vivant ; ceux qui l'ont accompagné lors de ses performances

- des structures (salles de spectacle, bibliothèques, écoles et lycées ...) qui ont accueilli les performances proposées par 'Chant Manuel' son producteur

- et beaucoup des spectateurs et lecteurs qui ont découvert l'oralité de ses textes et ceux des auteurs dont il s'est fait le passeur.

 

Le collectif œuvre afin qu'Yvon Le Men retrouve son statut d'auteur interprète, artiste du spectacle, ambassadeur d'une littérature vivante  et dénonce une radiation injustifiée motivée par les économies programmées que subit le spectacle vivant.

 

Nous sommes plus de 1300 à l'avoir rejoint.

 

Dimanche 8 juin au Café Littéraire

Reportage FR3 Bretagne

Saint-Malo

Étonnants Voyageurs

Café Littéraire.

Photos Chantal Parent

"Bonjour Yvon, j'ai assisté à votre lecture hier soir à St Malo et comme tout le monde ,je l'ai applaudie debout. Que quelqu'un qui y a assisté ose dire que ce n'était pas un spectacle! Que quelqu'un ose nier vos prestations à Bécherel comme celles des Étonnants Voyageurs depuis longtemps ! "

Daniel Hourman, festivalier et spectateur.

Mis à jour le  22 avril 2016

Collectif findedroitdequeldroit